Des produits « gwo bouda » vendus en Haïti restreints ou interdits à l’étranger – HB News


Le Nandrolone decanoate, très présent dans un produit populaire pour grossir les fesses, pose des risques énormes pour la santé quand il est pris sans contrôle et en dehors d’un contexte médical

Des femmes haïtiennes se font injecter des substances pour grossir leurs fesses. L’un des principaux produits utilisés est le Nandrolone decanoate, confirme à HB News une vendeuse de cette solution injectable. Elle vante les mérites de son produit qui, affirme-t-elle, offre des résultats rapides.

Le liquide, qui se vend en général dans un flacon de 2 ml, est interdit par le Comité olympique international, et dans beaucoup de pays sa vente est réglementée. Ce sont en général les athlètes, les sportifs et des jeunes qui veulent se muscler qui l’utilisent, pour prendre de la masse musculaire.

En Haïti, il n’existe aucune régulation sur la commercialisation et la vente de ces produits, qui s’achètent sans l’aval d’un médecin. Comme il s’agit d’un produit interdit à l’usage non clinique, des laboratoires non certifiés en fabriquent, et il est facile de s’en procurer sur internet. Dans le pays, il n’y a pas non plus de données sur le nombre de personnes, femmes ou hommes, qui en utilisent.

Ce sont en général les athlètes, les sportifs et des jeunes qui veulent se muscler qui l’utilisent…

Pourtant, selon les recherches menées sur les produits anabolisants, c’est-à-dire qui favorisent la prise de masse, les effets secondaires sont multiples et peuvent être graves et permanents. Il n’est pas rare non plus que des personnes qui se dopent aux stéroïdes en soient mortes. Ces morts sont soit liées aux effets secondaires, et au dosage, ou au fait que les injections ne soient pas pratiquées par des professionnels.

Lire aussi : Photos | « Fo bouda »… la mode qui fait des adeptes en Haïti

Cassendy Lafond a eu connaissance d’au moins un cas de mortalité, lié à des injections. « L’année dernière, à Delmas 33, j’ai connu un jeune homme qui s’injectait ces produits pour grossir ces biceps. Il est mort une semaine après avoir commencé. Une partie de son épaule, ainsi que son cou, était devenus énormes. »

La dame qui lui avait vendu le produit se faisait aussi ces injections. « Elle a eu des complications aussi, explique Lafond. L’une de ses fesses avait grossi, et était recouverte de boutons et de pus. »

D’après des recherches scientifiques menées sur la prise, voire l’abus de Nandrolone decanoate, les effets secondaires touchent notamment le système endocrinien, qui sécrètent les hormones, le cœur, la peau, et peuvent concerner aussi la santé mentale. Ces troubles sont chroniques. Les usagers de ces substances peuvent aussi connaître des maux de tête…

Une partie de son épaule, ainsi que son cou, était devenus énormes.

Lorsque le système endocrinien est touché, chez l’homme, certains symptômes apparaissent… tandis que pour la femme, un abus de decanoate résulte souvent dans la masculinisation des traits, de la voix…

D’un point de vue psychologique, l’utilisation de produits dopants, lorsqu’ils ne sont pas utilisés (illégalement) pour une compétition sportive, peut être le résultat d’un manque d’estime de soi, ou d’autres problèmes d’ordre mental. Mais aussi, cette utilisation peut elle-même causer des troubles psychologiques.

Lire aussi : Douko: Résultat de la passion haïtienne pour la peau claire

C’est le résultat qu’a démontré une étude parue en septembre 2022, dans le Journal of Psychiatric Research. Selon les chercheurs, qui ont fait participer une trentaine de Norvégiennes qui prennent du decanoate, les liens entre le stéroïde et ces troubles paraissent élevés. Elles souffraient notamment d’anxiété, de troubles du sommeil, de dépendances diverses, de dépression sévère, ou de troubles de la personnalité.

Toutefois, même si leurs effets peuvent être sévères quand ils sont pris sans suivi médical, les stéroïdes sont utilisés dans le traitement de plusieurs troubles ou maladies : troubles de croissance, ostéoporoses, cancers, SIDA, problèmes rénaux, etc.

Lire aussi : « Pool party » et gros risques d’infections en Haïti

Le Nandrolone decanoate est l’un des plus utilisés parce que ses effets négatifs, bien que conséquents, sont moins sévères que d’autres. Mais sans l’aval d’un médecin qui l’autorise pour un trouble précis, son utilisation comporte plus de risques que de bénéfices.

Le grossissement des fesses est une pratique courante en Haïti, et les injections ne sont pas les seuls produits coupables. « Lorsque je vivais à la rue de la Réunion, je connaissais plusieurs personnes qui prenaient des produits pour augmenter la taille de leur arrière-train, confie Cassendy Lafond, photojournaliste. J’ai une proche qui leur vendait des comprimés. Mais très vite, la clientèle s’est tournée de préférence vers les injections, qui donnaient des résultats plus rapidement. »

Cette fascination pour les grosses fesses est culturelle, explique Tamas Jean Pierre, sociologue. « Dans les cultures noires, et dans la nôtre, la femme idéale est corpulente, dit-elle. En Haïti, les femmes qui répondent à cette description sont dites en pleine forme. »

Les liens entre le stéroïde et ces troubles paraissent élevés.

Pour la sociologue, tout cela participe d’une « technologie de contrôle du corps féminin ». La société ou à la rigueur certains groupes d’entreprises multinationales dictent aux femmes comment doit être leur corps pour répondre aux canons de beauté. « Si on le considère sous cet angle, on peut dire que cela crée de nouvelles normes sociales, qui décident quand on est belle ou pas. »

Une personne qui prend du Nandrolone decanoate a tendance à beaucoup dormir, et son appétit est décuplé.

Les fesses redondantes sont aussi liées au patriarcat, ce qui explique en partie pourquoi des femmes se sentent obligées de s’injecter une solution miracle comme le Nandrolone decanoate. « Le système patriarcal est organisé de manière à empêcher aux femmes l’accès à des ressources suffisantes, symboliques — comme la connaissance, ou matérielles. Il ne leur reste alors que leur corps et leur beauté comme ressource, à condition que cette ressource soit elle-même conforme aux canons que cette société patriarcale a décidés. Ces normes sont les grosses fesses, ou les seins fermes », analyse la sociologue.

Lire aussi : À quoi servent les dermatologues en Haïti ?

D’après la vendeuse de l’injection, qui n’a pas souhaité fournir plus d’informations sur le produit qu’elle commercialise, une personne qui prend du Nandrolone decanoate a tendance à beaucoup dormir, et son appétit est décuplé. « Il n’y a pas d’effets secondaires », assure-t-elle.

Même s’ils paraissent dangereux, les stéroïdes sont fabriqués naturellement par le corps humain et remplissent des fonctions indispensables. Deux d’entre eux sont particulièrement connus : la testostérone chez l’homme et l’œstrogène chez la femme.

Il n’y a pas d’effets secondaires, assure la vendeuse.

La testostérone est responsable de certains attributs masculins, notamment la croissance des organes génitaux, le changement du ton de la voix à la puberté, etc. Elle est présente aussi chez la femme, en plus petite quantité. Une augmentation du taux de testostérone dans l’organisme féminin peut mener à des conséquences comme la pilosité abondante (moustache, barbe…), ou encore une voix plus grave.

S’il est produit par le corps, la testostérone est aussi produite par des laboratoires, qui les proposent ensuite pour leurs propriétés de prise de masse musculaire, notamment. Le Nandrolone decanoate est un dérivé de la testostérone, et est utilisé aussi dans le but d’acquérir des muscles.

Photo de couverture : un médecin sur le point de faire une injection | © Thirdman/Pexels



Related Articles

Responses

Your email address will not be published. Required fields are marked *