En bref | Jean « Zo » Pelice de 400 Mawozo, accusé d’avoir kidnappé seize missionnaires américains en Haïti – HB News


En mars 2022, Pelice s’est converti au protestantisme

Après Germine Joly alias Yonyon, un autre chef du gang 400 Mawozo se trouve incarcéré aux États-Unis pour l’enlèvement des seize missionnaires nord-américains le 16 octobre 2021.

Jean Pelice, 27 ans, membre du gang 400 Mawozo, est détenu aux États-Unis depuis le 16 mai 2022 sur la base d’un mandat d’arrêt après son arrestation en République Dominicaine.

Il fait sa première comparution ce jeudi 7 juillet devant un tribunal américain.

Selon l’acte d’accusation rendu public par le Procureur du District de Columbia, Matthew M. Graves et l’agent spécial par intérim responsable du bureau extérieur du FBI à Miami, John J. Bernardo, Pelice est accusé d’avoir participé à l’enlèvement de dix-sept missionnaires chrétiens. Seize des victimes d’enlèvement étaient des citoyens américains.

D’après le document du Département d’État de la justice américaine, Pelice et d’autres membres du gang Mawozo, a utilisé des armes à feu pour garder les missionnaires pendant leur captivité.

« 400 Mawozo a fait des demandes de rançon pour la libération des missionnaires, et l’un des objectifs déclarés du gang en tenant les otages était d’obtenir de la libération par le gouvernement haïtien de Joly Germine, un dirigeant de 400 Mawozo, de prison », indique le document.

Pelice alias Zo, avait tourné le dos à la bande de 400 mawozo en mars 2022 pour se réfugier en République Dominicaine. Depuis le pays voisin, il dévoilait les pratiques secrètes de sa bande.

Lors d’une séance de prière postée durant le mois de mars sur la chaîne YouTube du pasteur Lochard Rémy, fraîchement libéré par 400 Mawozo, Jean Pelice connu encore sous le nom de Zo ti David s’est converti au christianisme.

« Aujourd’hui, l’éternel va changer mon nom. On ne m’appellera plus Zo ti David révolutionnaire, mais plutôt frère David », clamait l’ancien membre du gang 400 Mawozo qui participait à cette émission de prière.

« La misère m’avait fait tomber, Dieu. Maintenant, je suis de retour pour prendre ma place et prêcher la parole de Dieu », avait rajouté Zo ti David.


Fenel Pélissier

Fenel Pélissier est avocat au Barreau de Petit-Goâve, professeur de langues vivantes et passionné de littérature.



Related Articles

Responses

Your email address will not be published.