Les dangers de l’usage des cercles dentaires comme accessoire de beauté – HB News


Les « braces » sont tendance chez des jeunes en Haïti. Leur usage sans prescription, et en dehors des normes peut causer de graves problèmes de santé

Si certains utilisent les cercles dentaires sous recommandation de leur médecin, d’autres en font appel pour bonifier leur sourire. C’est le cas de Rosie Marcellus, une jeune femme de vingt ans, qui a installé ses « braces » en décembre dernier, sans pour autant enregistrer des défauts dentaires.

« C’est quelque chose que j’ai toujours aimé avoir, déclare Marcellus. Il y a un tarif spécial qui m’était présenté pendant les fêtes de fin d’année. J’en ai profité et maintenant j’ai une bague autour de mes dents », se réjouit Rosie Marcellus.

Généralement, les cercles dentaires ont pour mission d’aligner les dents pour en améliorer l’apparence et le fonctionnement. Les appareils dentaires orthodontiques peuvent amener les dents à la position voulue en exerçant sur elles une légère pression pendant plusieurs mois, voire plusieurs années.

Lire aussi: Ces pratiques courantes détruisent vos dents. Stop !

Selon la dentiste Esther Chrysostome, on peut aussi mettre un appareil dentaire pour boucher un espace vide laissé par une dent qui aurait nécessité un pont dentaire.

L’installation de cercles dentaires sans besoin orthodontique n’est pas sans conséquence sur la santé bucco-dentaire. Les patients concernés peuvent encourir le risque que les dents déjà alignées bougent et se retrouvent dans une mauvaise position, déclare Chrysostome, présidente de l’Agence de service et de tourisme dentaire.

Parce qu’en réalité, même si la bague dentaire est fantaisiste, une fois qu’on l’adhère aux dents, traçant également un fil pour l’ajuster avec un élastique orthodontique, une force est immédiatement exercée sur les dents, ce qui engendre des déplacements.

« C’est quelque chose que j’ai toujours aimé avoir, déclare Marcellus. Il y a un tarif spécial qui m’était présenté pendant les fêtes de fin d’année. J’en ai profité et maintenant j’ai une bague autour de mes dents »

Dans la plupart des cas, ces appareils ne sont pas installés par des professionnels, spécialisés en orthopédie maxillaire. Ces patients encourent le risque de contracter tout type de maladies infectieuses telles que l’hépatite, le VIH (SIDA), la tuberculose, les infections aiguës, les maladies cardiaques, la décalcification des dents (taches blanches et caries), des problèmes de gencives, une résorption des racines dentaires et parfois la perte définitive des dents.

C’est à cause de ces risques que les experts déconseillent le placement de braces uniquement pour des raisons fantaisistes.

Avec ou sans l’aval d’un professionnel, les cercles dentaires demandent une attention soutenue et régulière.

Lire également: Les dentistes de la Fondation Max Cadet bravent le Coronavirus pour servir la population

En mars 2020, Sarah Larose s’est rendue dans une clinique dentaire sur la route de Delmas pour gérer un problème de « défaut d’alignement ». « Mes dents étaient trop espacées, estime la jeune femme de 29 ans. J’avais aussi un écartement excessif entre les deux premières incisives de ma mâchoire supérieure. »

L’application du cercle dentaire a coûté à la dame la somme de 250 dollars américains et le traitement devait durer un an et 6 mois.

Mais à cause des turbulences politiques et le fléau du kidnapping, elle était obligée de laisser Delmas — son lieu de résidence habituelle — pour aller vivre provisoirement à Léogâne.

La moindre négligence peut causer des taches sur les dents, prévient la spécialiste.

Ce déplacement qui a duré plusieurs mois l’a empêché de respecter ses rendez-vous de routine avec le médecin.

« À Léogâne, j’ai passé quinze mois sans pouvoir aller chez mon médecin, alors que je devais m’y rendre chaque mois, dit Larose. J’ai maintenant de graves et répétés maux de dents. Quand j’ai appelé le médecin pour lui faire part du problème, il m’a dit que c’est parce que je n’ai pas respecté mes rendez-vous ».

Les services dentaires pour les braces sont très coûteux en Haïti et le prix varie en fonction de l’hôpital. Rosie Marcellus dit avoir installé son appareil pour 100 dollars américains. « Le professionnel m’a donné le service à domicile, rapporte-t-elle. Je lui ai donc payé son frais de déplacement et les rendez-vous dont le coût varie entre 2 000 et 3 000 gourdes chaque mois ».

Lire également: 735 médecins haïtiens formés à Cuba et en RD bloqués par le MSPP

Une mauvaise hygiène bucco-dentaire après l’installation de cercles met les dents en danger de déminéralisation. L’accumulation de caries dentaires ou les maladies des gencives ou parodontales peuvent engendrer la perte des dents.

Pour la chirurgienne dentiste Esther Chrysostome, après avoir appliqué le cercle dentaire, le patient doit minutieusement respecter les rendez-vous avec son médecin pour voir l’évolution de son traitement, nettoyer les braces, ajuster et même changer les élastiques si besoin.

La moindre négligence peut causer des taches sur les dents, prévient la spécialiste.

Jimmy Larose

Plus connu sous le nom de Jim Larose, Jimmy est auteur, juriste, professeur d’anglais et journaliste-rédacteur à HB News depuis septembre 2021. Passionné de la plume, il prépare son premier ouvrage titré : « Essai sur la chute libre d’Haïti et son système éducatif »



Related Articles

Responses

Your email address will not be published.